Rencontre avec Stan Lee et ses nouveaux super-héros

Publié le par Spooky

http://www.epeditions.fr/newsletters/stanlee1.jpg

 

Les Editions Emmanuel Proust ont frappé un grand coup en publiant trois séries estampillées "Stan Lee présente", des trucs de super-héros que je vais lire et aviser vite. Pour accompagner cette sortie, il y a une expo à la galerie Arludik Sketches, à Paris, dans les locaux du MK2 Bibliothèque ; il y avait donc une conférence de presse, avec en prime une interview en visioconférence de Stan Lee en personne. Grand moment...

 

P1090704

 

Au milieu des planches, illustrations de couvertures et croquis issus de ces trois nouveaux univers, nous avons donc écouté une courte introduction d'Emmanuel Proust, éditeur, concernant la façon dont il s'est intéressé à ces séries. Lorsque l'heure est arrivée, nous avons pu voir Stan Lee, 88 ans, en direct des locaux de Boom Studios (éditeur américain des trois séries)  à Los Angeles, sur un écran via Skype. L'évènement est rare, Stan Lee refusant nombre de sollictiations depuis plusieurs années, et ne se déplaçant plus hors des Etats-Unis.

 

P1090689

 

Pour rappel Stan Lee est l'un des scénaristes de comics les plus connus au monde, si ce n'est le plus connu, ayant à son actif des séries comme Les 4 fantastiques, X-Men, Spider-Man, Thor ou encore Hulk... Il est à 17 ans, en 1940, le plus jeune directeur de publication dans l'histoire des comics, un record de précocité et de longévité qu'il me semble difficile de battre... Stan Lee s'est aussi rendu très populaire par des apparitions (on dit aussi caméos) dans les films ou séries adaptés de ses oeuvres, à l'exception notable du dernier X-Men qui vient de sortir.

 

P1090710

 

The Man, comme on l'appelle, semble en forme, d'humeur badine, et la conversation s'engage, avec Miceal o'Griafa dans le rôle du traducteur. Le temps d'apaprition étant limité, en accord avec les gens de Boom, nous n'avions qu'une demie-heure devant nous. sans entrer trop dans les détails, les requêtes portaient sur son activité, son goût pour les super-héros, ou encore la façon si particulière qu'il avait de travailler avec Jack Kirby. Cette question semble d'ailleurs avoir provoqué un court moment d'émotion chez Stan (oui je l'appelle Stan), avant de se reprendre et de rendre un court, mais bel hommage à son compère aujourd'hui disparu. Nous avons aussi évoqué les adaptations de ses différentes séries "classiques", et de ses caméos (ou leur absence) dans celles-ci. Le maître répondit avec humour, dans un anglais très compréhensible puisque la salle réagissait immédiatement à ses traits d'esprit. Traits d'esprit qui fusèrent lorsqu'une coupure inopinée nous priva une paire de minutes du visage du vieil homme sur l'écran.

 

P1090678

 

Quelques exemples : Lorsqu'on lui demande quel est le super-pouvoir qu'il aurait aimé avoir, il évoque simplement "être chanceux, car même en étant super-fort, si vous êtes malchanceux, cela ne sert à rien". Sur son absence au casting de X-Men le commencement, il dit que c'est fait exprès, pour que les gens se disent en sortant de la séance "ah mince, j'ai loupé Stan Lee", et reprennent un ticket pour essayer de le voir. Et ainsi de suite.

 

P1090682

 

A l'issue de cette visioconférence, nous avons pu interroger également Javier Pina, dessinateur de la série Soldier Zero. Miceal o'Griafa a de nouveau joué les interprètes, Pina étant de Saragosse, en Espagne. Influencé à ses débuts par la BD franco-belge, javier Pina s'est ensuite tourné vers les comics, et a travaillé notamment pour DC, réalisant quelques épisodes de Superman. C'est apparemment Stan Lee qui l'a choisi en voyant ses dessins, et n'a pas eu peur de travailler avec une légende vivante. Lorsqu'il a été engagé pour travailler sur Soldier Zero, le character design du personnage était assez sommaire : une vue de face, le casque de profil et les jambes. Pour le reste, il a une certaine liberté de création, ses planches étant scrutées de près par son éditeur. Son manque de temps l'empêche d'échanger avec son coloriste.

P1090677.JPG

A l'heure actuelle 6 fascicules de Soldier Zero sont sortis aux Etats-Unis, et l'édition française en contient donc 4 par volume. javier doit mener un train d'enfer (22 planches par mois) pour être dans les temps., d'autant plus qu'à la différence de nombreux artistes américains, il travaille seul, assurant les crayonnés et l'encrage. La série n'a pour l'heure pas de fin programmée et Javier voit tout son temps pris par cette série, ce qui l'empêche de développer d'autres projets, même s'il n'est pas fermé à la possibilité de faire plus tard du franco-belge.

 

P1090691

 

Javier s'est ensuite plié de bon coeur à l'exercice de la dédicace pour ceux qui le souhaitaient. Une quinzaine de personnes est donc repartie avec un petit dessin d'un collaborateur de Stan Lee, conscient d'avoir vécu un moment rare...

 

 

Spooky.

 

Pour en savoir plus sur ces trois séries, je vous renvoie vers mes avis sur bdtheque : Soldier Zero, The Traveler, Starborn.

 

P1090711

Publié dans Divers BD

Commenter cet article