Champignac existe, j’y suis allé !

Publié le par Spooky

P1000594

 

Le château de Champignac est un haut lieu de la BD franco-belge. En 1950, pour le deuxième album des aventures de Spirou et Fantasio, Franquin les envoie faire du camping, et le hasard les fait arriver à proximité d’un étrange château, dont le propriétaire, le Comte de Champignac, est une sorte d’ermite dont les expériences débridées terrifient les riverains.


La silhouette particulière de la bâtisse n’est pas sortie de la seule imagination, pourtant  foisonnante, d’André Franquin. En effet son épouse avait fait un séjour près d’un château à Natoye, au sud-est de Namur, pendant sa jeunesse, et en avait ramené des photos, qui avaient inspiré son artiste de mari. Celui-ci, incendié par les Allemands pendant la guerre, n’était alors qu’un tas de ruines. Ce n’est qu’en 1980 que l’auteur se rendit sur place et put se rendre compte de la ressemblance du château de Skeuvre avec celui de Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, Comte de Champignac, qui a bercé tant de ses lecteurs.

 

P1000593

 

C’est grâce à pierig, qui habite dans la région, que votre serviteur a pu découvrir cette véritable Madeleine de Proust. L’endroit a gardé un certain charme, on peut même y séjourner puisque les propriétaires l’ont restauré et ont ouvert deux gîtes dans les dépendances du château, en profitant un peu de la publicité inattendue que leur procura le célèbre groom.

 

Pour en savoir plus sur le domaine, rendez-vous sur le site officiel. Vous pouvez aussi en apprendre plus sur le château de Champignac sur le Wiki dédié à Spirou, qui recense notamment toutes les occurrences du lieu.

 

Spooky

 

P1000610

 

NB : les photos dans la présente note sont de votre serviteur.

Publié dans Divers BD

Commenter cet article