Nous n'irons plus ensemble au canal Saint-Martin

Publié le par Spooky

...et pourtant il y avait du monde hier soir, près de ce canal.
En cause, le vernissage de l'exposition et une séance de dédicaces relatifs à la BD qui porte le même titre que la présente note, publié chez Les Enfants Rouges. Vous pouvez lire mon avis sur  cette page. Ca se passait au Valmy, le café où se passe une partie de l'intrigue de la BD.

Je ne connaissais pas du tout le quartier, mais je connaissais un peu Sibylline et Loïc Dauvillier, les co-scénaristes. J'avais également des contacts avec Nathalie, leur éditrice, ainsi que François Ravard, l'un des dessinateurs, déjà interviewés. En arrivant je vois Sibylline, qui m'accueille chaleureusement. Puis Loïc et Nathalie, et progressivement arrivent François, mais aussi Jérôme d'Aviau et Capucine, les deux autres dessinateurs ayant participé à cette jolie aventure.

En attendant les dédicaces, et entre deux discussions sympathiques avec Loïc, je prends en photo les planches exposées. Il y avait aussi de nombreux exemplaires de la BD en vente.

nti_bug_fck



/>

Nathalie Meulemans, heureuse jeune éditrice...

François Ravard et Capucine, adorables tous les deux.

Jérôme d'Aviau, dessinateur et blogueur également connu sous le pseudo de Poipoipanda...

Euh ça je crois que c'est Loïc Dauvillier...

Et enfin Sibylline, l'unique...


Mais il y avait aussi d'autres personnalités de la BD dans ce café, comme par exemple Boulet et Guy Delcourt, éditeur.
 

Le très sympa Mickael Allouche, qui va sortir prochainement un album avec Dauvillier...

Ou cette gentille coloriste, dont malheureusement je ne me souviens plus du nom...

EDIT : Ca y est, je me souviens, la coloriste c'est Drac, qui travaille sur London Calling et Georges Frog. Elle a le droit de me fouetter pour mon oubli. :)

Bref, une soirée très sympathique, où j'ai fait la connaissance de gens fort agréables, dont on va sûrement reparler.
anti_bug_fck

Publié dans Divers BD

Commenter cet article

Doña Hermine 03/10/2007 14:16

Ah oui, ça avait l'air sympa en effet, et quel privilège que de pouvoir se trouver dans le lieu qui a servi de cadre à la BD ! C'est là que je regrette de ne pas être parisienne (parce que sinon pour le foot, vaut quand même mieux être lyonnaise, lol, même en ce moment)